Objet connecté

Vérifiez si Logista Hometech
Intervient dans votre secteur

Usage
Sélectionner une option
Nombre de douche et baignoire
Sélectionner une option
Surface à chauffer
Sélectionner une option
Classe énergétique
Sélectionner une option
Marque
Nombre d'habitants
Position de la chaudière
Sélectionner une option
Type de Chaudière
Sélectionner une option
Type de bloc
Sélectionner une option
Capacité du ballon
Sélectionner une option
Évacuation des fumées
Sélectionner une option
Efficacité énergétique (SCOP)
Sélectionner une option
Type de source de chaleur
Sélectionner une option
Temps de chauffe
Sélectionner une option
Puissance PAC
Sélectionner une option
Production d'eau chaude sanitaire
Sélectionner une option
Fluide
Sélectionner une option
Efficacité saisonnière
Sélectionner une option
Emplacement
Sélectionner une option

Les objets connectés dédiés à votre chauffage et la sécurité de votre logement

Il existe de nombreuses solutions interconnectées pour piloter le chauffage depuis un smartphone et cela est parfois coûteux. Néanmoins, l’État propose un soutien pour l’accès à ces outils qui permettent des économies d’énergie.

Selon les données GRP, plus de 100 000 objets connectés pour le chauffage ont été vendus en 2019 entre thermostats « intelligents » et têtes thermostatiques (contre 30 000 en 2017). Cette augmentation s’explique en partie par la pertinence et l’utilité de ces produits qui nous permettent de gérer intelligemment nos consommations et donc de réduire nos factures. Il faut savoir que le coût énergétique d’un ménage s’élevait en moyenne à 3121 € en 2018, selon la Direction de la transition écologique.

La consommation en énergie de votre habitation est importante mais il est aussi important de protéger votre logement contre les incidents qui peuvent coûter cher en réparation. Les dégâts des eaux et les incendies représentent une part importante des incidents. Pour limiter les risques il existe des détecteurs de fuites et des détecteurs de fumées intelligents qui vous préviennent rapidement en cas d’anomalies.

Le chauffage connecté, pourquoi ?

L’objectif principal est de gérer le fonctionnement des radiateurs sans avoir à descendre au sous-sol pour atteindre le panneau de commande souvent obscur, dont les instructions se perdent de toute façon.

Depuis son smartphone, grâce à une interface intuitive, sans avoir à bouger du canapé l’utilisateur allume le chauffage ou l’éteint. Il gère également la température de l’air (et de l’eau pour certains appareils compatibles OpenTherm) ou lance certaines options moins utilisées, comme le mode hors gel. Avec un peu de pratique, vous pouvez décider des fuseaux horaires de fonctionnement de manière beaucoup plus flexible que de bricoler avec les panneaux de commande de la chaudière. Si cette étape vous effraie, vous pouvez totalement laisser le contrôle du système de chauffage en automatique grâce aux données météorologiques reçues par votre smartphone. Et si la maison est équipée d’autres appareils connectés (ampoules, caméras de surveillance, haut-parleurs intelligents, détecteurs de fuites, etc.), par exemple, des scénarios peuvent être définis pour abaisser la température lorsque, par exemple, toutes les lumières de la maison sont éteintes. Enfin, les applications liées aux thermostats et radiateurs connectés permettent souvent un suivi précis des consommations énergétiques et des coûts de chauffage.

Le risque est que l’installation de ces appareils n’entraîne des travaux supplémentaires ou que la chaudière ne s’abîme. Cependant, la très large gamme de solutions proposées permet souvent d’éviter ces extrêmes.

Le thermostat connecté

Si vous avez une chaudière individuelle, les thermostats connectés – qui coûtent entre 50 € et 250 € – sont la solution idéale. Évidemment, à moins que les copropriétaires soient très compréhensifs, il sera impossible d’installer de tels équipements sur le système de chauffage collectif de l’immeuble.

Les fonctionnalités varient selon les fabricants, et une petite visite sur notre site vous donnera un aperçu rapide des options disponibles et leurs applications.

Dans la plupart des cas, les thermostats connectés sont compatibles avec des systèmes de chaudières fioul, gaz, électriques, voire une pompe à chaleur. Pour vérifier la compatibilité avec l’installation des appareils, les fabricants proposent des simulations en ligne. Les fiches techniques des produits vendus par Logista Hometech détaillent également les compatibilités des thermostats connectés.

Selon les fabricants, les thermostats connectés communiquent avec la chaudière de façon différente. Il existe deux méthodes :

  • Un thermostat filaire sans module utilise le même câblage électrique que l’ancien thermostat. Ces types d’appareils nécessitent une connexion qui doit être branché directement sur une prise électrique à proximité.
  • Un thermostat sans fil, mais avec un module, n’a pas besoin d’être relié aux câbles électriques de l’ancien appareil. En revanche, il fonctionne en complément d’un module qui doit être placé directement dans le bloc électrique de la chaudière.

Les différentes manipulations ne s’improvisent pas dans les deux cas, mais de nombreux tutoriels vidéo peuvent aider.

Les poêles à pellets, à bois ou à gaz sont aussi concernés par les thermostats connectés. En effet, plusieurs fabricants proposent des objets connectés pour ces appareils. Grâce à ceux-ci, il est possible d’allumer et d’éteindre le feu, de contrôler son intensité et de le mettre en veille lorsque la température ambiante souhaitée est atteinte. Parce que les configurations d’installation sont toutes différentes, les prix fluctuent considérablement. Nous vous recommandons de contacter Logista Hometech pour un devis précis.

Les objets connectés pour le chauffage ne concernent pas seulement les chaudières

Tout le monde n’a pas envie de jouer avec le module électrique de sa chaudière ou n’y a pas forcément accès – surtout en cas de chauffage collectif. Heureusement il existe des objets connectés qui peuvent vous aider. Il est tout à fait possible de rendre vos radiateurs individuels “intelligents”. Il est à noter que les fonctionnalités issues des applications de pilotage sont quasiment les mêmes que pour le pilotage des chaudières : modifier la température et la programmer.

Têtes thermostatiques

Les radiateurs qui doivent accueillir les nouvelles têtes thermostatiques doivent déjà être opérationnels. En fait, ces têtes “intelligentes” (à piles) remplacent les anciennes. Là encore, avant chaque achat, il convient de vérifier la compatibilité de votre système avec les nouveaux équipements, comme les têtes thermostatiques proposé par Netatmo.

Le coût est en moyenne entre 30 € et 70€ par tête. Notez que dans la plupart des cas, il est nécessaire d’avoir une connexion internet pour que vous puissiez contrôler les têtes thermostatiques de n’importe où. Le coût de ces têtes thermostatiques n’est certes pas négligeable, mais ces appareils permettent d’accéder à une solution interconnectée sans se lancer dans des manipulations électriques compliquées.

Radiateurs électriques

Il existe des programmateurs « intelligents » pour les radiateurs électriques sans vannes. Ces modules se branchent directement sur l’alimentation du radiateur. Leur installation nécessite donc certaines notions sur l’électricité, mais l’installation est assez simple. Il faudra compter un programmateur par radiateur.

Certains fabricants proposent des radiateurs connectés en natif ; par conséquent, il n’est pas nécessaire d’ajouter un module. Selon la capacité et la taille, un montant de l’ordre de 300 à 1 500 € est à prévoir pour des produits haut de gamme comme les radiateurs à inertie connectés.

Aide financière pour le chauffage connecté à la maison

Toutes ces solutions interconnectées sont utiles pour réduire votre facture d’énergie, mais ont un coût initial important. Il existe un certain nombre de subvention pour aider les ménages pour ces achats.

Depuis le 25 juin 2020, un dispositif permet de toucher une prime unique de 150€ par appartement pour remplacer le thermostat. Baptisée « coupe de pouce thermostat avec régulation performante », la régulation performante s’adresse aux foyers qui souhaitent changer de solution pour améliorer l’efficacité économique et énergétique de leur chauffage individuel. Le montant peut être déduit de la facture ou remis sous forme de bon d’achat. Cependant, certaines conditions doivent être respectées, notamment l’installation de l’équipement par un professionnel ayant signé une charte régissant cette aide.

De son côté, l’Agence nationale de développement de l’habitat (ANAH) propose également d’autres subventions, comme Habitez Mieux Sérénité, qui représente 50 % du montant des travaux (hors taxes) en fonction du montant des ressources du ménage.

Ces deux subventions peuvent être plus élevées si trois conditions sont remplies.

  1. Étiquette énergétique F ou G avant travaux.
  2. Gain correspondant au saut d’au moins deux étiquettes énergétiques.
  3. Des travaux qui permettent une amélioration énergétique globale d’au moins 35 %.

L’ANAH propose également MaPrimeRenov’, qui peut être demandé en ligne. A noter que Habitez Mieux Sérénité et MaPrimeRenov’ ne sont pas cumulable.

Les détecteurs connectés

La technologie permet aujourd’hui d’être prévenu de la moindre anomalie dans votre logement. Pour limiter le coût des travaux de réparation de vos installations suite à un incident (dégâts des eaux, départs d’incendies, etc), il est préférable d’installer, le plus tôt possible, des détecteurs et capteurs dans votre habitation.

Les détecteurs de fuites d’eaux connectées

La marque Grohe est la référence en matière de protection pour les dégâts des eaux. Ce constructeur propose deux façons de détecter les fuites d’eau : le capteur de fuite Grohe Sense et le contrôle intelligent Grohe Sense Guard.

Le capteur de fuites Grohe Sense peut être installé dans le sous-sol, la buanderie, la salle de bain, la cuisine ou toute pièce où des fuites peuvent se produire. Grohe Sense détecte les fuites de manière précoce, ce qui vous permet de réagir rapidement et d’économiser sur les dégâts des eaux coûteux et gênants. Il mesure également la température et l’humidité ambiantes et vous alerte si les valeurs sont anormalement hautes ou basses. Lorsqu’une anomalie est détectée, le capteur change de couleur, émet un bruit et envoie une notification sur votre smartphone. L’association avec le contrôle intelligent Sense Guard offre une protection supérieure car elle permet de couper directement l’eau arrivant sur le réseau.

Grohe Sense Guard est un contrôleur connecté au Wi-Fi et installé sur la conduite principale d’alimentation en eau. Il “voit” l’eau qui passe. Si une fuite est détectée, il coupe automatiquement l’alimentation en eau pour réduire les dommages. Il permet également de mesurer la consommation d’eau quotidienne, hebdomadaire et mensuelle.

Les détecteurs de fumées connectées

Destiné à vous alerter quand des fumées sont présentes dans votre logement, le détecteur de fumées peut être inefficace si vous n’êtes pas présent dans votre habitation. Aujourd’hui les fabricants ont résolus ce problème en connectant les détecteurs à votre smartphone. Une fois le détecteur installé dans votre cuisine et correctement configuré, il sera capable de vous prévenir en cas de danger.

Découvrez nos autres catégories produits

Connexion

Connexion