Chauffe-eau gaz mural

Usage
Sélectionner une option
Nombre de douche et baignoire
Sélectionner une option
Surface à chauffer
Sélectionner une option
Marque
Puissance thermique
5.0kW39.0kW
Nombre d'habitants
Position de la chaudière
Sélectionner une option
Type de bloc
Sélectionner une option
Capacité du ballon
Sélectionner une option
Évacuation des fumées
Sélectionner une option
Type de Chaudière
Sélectionner une option
Filtre
Usage
Sélectionner une option
Nombre de douche et baignoire
Sélectionner une option
Surface à chauffer
Sélectionner une option
Marque
Puissance thermique
5.0kW39.0kW
Nombre d'habitants
Position de la chaudière
Sélectionner une option
Type de bloc
Sélectionner une option
Capacité du ballon
Sélectionner une option
Évacuation des fumées
Sélectionner une option
Type de Chaudière
Sélectionner une option

Avoir un chauffe-eau gaz dans un petit logement

Les chauffe-eaux classiques peuvent prendre un espace important dans un logement, notamment à cause de leur ballon d’eau chaude assez encombrant. Cependant il existe aujourd’hui des chauffe-eau gaz instantanés qui n’ont plus besoin de ballon pour stocker l’eau chaude sanitaire. Ces appareils économisent de l’espace et peuvent être au format mural pour gagner encore plus. Logista Hometech vous explique !

Le fonctionnement du chauffe-eau gaz

Le chauffe-eau à gaz permet de produire de l’eau chaude sanitaire en brûlant du gaz de ville (gaz naturel) ou des gaz nobles comme le propane ou le butane. Il existe deux types de chauffe-eau à gaz, qui se définissent par leur mode de production d’eau chaude.

Le chauffe-eau instantané

La production d’eau chaude sanitaire instantanée comprend un système de chauffage d’eau à la demande sans stockage d’eau chaude. L’eau froide est ainsi transportée dans un circuit d’eau en serpentin, le système de chauffe, qui est chauffé par la combustion du gaz. L’eau chauffée sort ensuite vers les robinets. Ce type de chauffe-eau gaz est le plus compact et à un débit maximum de 30 l/min. Un autre modèle, appelé chauffe-bain, offre un plus grand débit d’eau. L’absence de ballon de stockage d’eau permet au chauffe-eau instantané d’utiliser un espace réduit et donc d’être généralement installé au mur.

Le chauffe-eau à accumulation

Contrairement au modèle de chauffe-eau précédent, le chauffe-eau à accumulation dispose d’un ballon d’eau chaude, un ballon ECS, entre 2 et 300 litres. Un mini ballon d’eau, aussi appelé “ballon tampon” ou “mini chauffe-eau”, est un système qui s’intègre directement dans un chauffe-eau gaz et forme le principe de la micro-accumulation en stockant 2-3 litres d’eau chaude. Les plus gros modèles sont des chauffe-eau indépendants qui stockent plus d’eau chaude puisqu’ils peuvent atteindre 300 litres. Ces modèles sont le plus généralement installés au sol sur socle. Le stockage d’eau chaude garantit une bonne température constante, contrairement à un chauffe-eau instantané. Cependant la consommation d’énergie peut être plus élevé que les modèles instantanés qui, eux, produisent l’eau chaude à la demande.

Pour choisir un chauffe-eau gaz, vous devez déterminer vos besoins en eau chaude sanitaire ainsi que la surface que vous pouvez affecter à votre système de production. Pour les espaces les plus réduit il est recommandé d’installer un chauffe-eau gaz mural.

L’évacuation des fumées

La combustion de gaz par un brûleur produit des fumées résiduelles dangereuses telles que le dioxyde de carbone. Il est donc indispensable d’évacuer les fumées de l’extérieur de l’habitation. Cependant, certains modèles moins performants ne sont pas concernés par cette obligation.

L’évacuation thermiquement contrôlée des fumées peut ainsi être réalisée avec deux installations différentes : par une cheminée ou par la sortie en ventouse.

L’évacuation par la cheminée est plus contraignante en termes de travaux et implique l’installation de grilles d’évacuation pour renouveler l’air ambiant dans la pièce où se trouve le chauffe-eau.

La sortie ventouse est plus facile à installer, il suffit d’installer une évacuation par conduit vers le toit ou la façade du logement. Pour ce type d’évacuation, le conduit relié au chauffe-eau sera double flux ou concentrique, c’est-à-dire qu’il servira également à l’apport d’air frais. De plus, la sortie à ventouse permet au chauffe-eau d’avoir une capacité d’étanchéité plus élevé, ce qui réduit les pertes de chaleur. Un chauffe-eau étanche offre également des performances 4 à 5 % plus efficaces.

Où installer un chauffe-eau gaz?

Le choix de l’emplacement d’installation de la chauffe-eau gaz est déterminé principalement par la taille du chauffe-eau, mais aussi par la réglementation en vigueur. En effet, pour des raisons de santé et de sécurité, il est interdit d’installer un chauffe-eau gaz instantané dans une chambre, une salle de bain, un salon ou toute pièce où l’air ne peut pas s’évacuer naturellement.

Cette règle ne s’applique pas aux chauffe-eau à accumulation similaires à un système avec ballon d’accumulation électrique. Le chauffe-eau à accumulation peut ainsi être installé dans une armoire, une cave ou un garage.

Selon le modèle choisi, son poids et sa configuration, votre chauffe-eau gaz pourra être mural ou au sol, horizontal ou vertical.

Étapes d’installation

Le chauffe-eau gaz est installé en cinq étapes:

  • Couper l’électricité et l’alimentation générale en eau de votre logement.
  • Fixer le chauffe-eau horizontal ou vertical au mur avec des vis et des chevilles, éventuellement avec une base ou au sol.
  • Raccorder le chauffe-eau à la canalisation : entrée et sortie d’eau.
  • Réaliser les raccordements hydrauliques, électriques et gaz sur votre nouveau chauffe-eau.
  • Enfin, vérifiez l’installation et testez le fonctionnement.

Pour assurer une production d’eau chaude efficace sans surconsommation, le chauffe-eau doit être parfaitement installé et réglé sur le thermostat approprié. Certaines étapes d’installation sont particulièrement compliquées, comme le raccordement électrique ou le raccordement au gaz. C’est pourquoi il est fortement recommandé de faire appel à des plombiers chauffagistes professionnels formés à l’installation de chauffage.

Aides financières

Le choix d’un chauffe-eau gaz, contrairement à un chauffe-eau thermodynamique ou une chaudière gaz à condensation, n’est pas éligible à une aide financière.

En effet, un ballon thermodynamique est éligible à un crédit d’impôt, à un éco-prêt à taux zéro, à une prime énergie, voire à une aide de l’Anah car il représente un système de production d’eau chaude économique. Le ballon thermodynamique, qui fonctionne sur le même principe qu’une pompe à chaleur air-eau, absorbe les calories de l’air et utilise l’énergie gratuite pour chauffer l’eau et la maintenir à la température souhaitée. Ainsi, à l’instar d’un chauffe-eau solaire, il permet de réduire la consommation d’énergie et de réduire les factures énergétiques de manière écologique, ce qui n’est pas le cas des chaudières électriques ou à gaz, plus consommatrices d’énergie.

Il est préférable de faire appel à un spécialiste pour installer un chauffe-eau gaz, avec ou sans accumulateur. Bien que le principe de fonctionnement d’un chauffe-eau gaz soit assez simple, elle nécessite une installation complexe pour chauffer l’eau sanitaire de manière fiable et en toute sécurité. De plus, faire intervenir un expert peut vous permettre de compléter votre installation par l’ajout et/ou le réglage d’autres équipements sanitaires, tels qu’un adoucisseur d’eau, un groupe de sécurité ou une anode anti-corrosion.

Connexion

Connexion