Chauffe-eau thermodynamique au sol

Usage
Sélectionner une option
Nombre de douche et baignoire
Sélectionner une option
Surface à chauffer
Sélectionner une option
Marque
Puissance thermique
5.0kW39.0kW
Nombre d'habitants
Position de la chaudière
Sélectionner une option
Type de bloc
Sélectionner une option
Capacité du ballon
Sélectionner une option
Évacuation des fumées
Sélectionner une option
Type de Chaudière
Sélectionner une option
Filtre
Usage
Sélectionner une option
Nombre de douche et baignoire
Sélectionner une option
Surface à chauffer
Sélectionner une option
Marque
Puissance thermique
5.0kW39.0kW
Nombre d'habitants
Position de la chaudière
Sélectionner une option
Type de bloc
Sélectionner une option
Capacité du ballon
Sélectionner une option
Évacuation des fumées
Sélectionner une option
Type de Chaudière
Sélectionner une option

Votre chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique est un système de production d’eau chaude en deux parties, qui se compose d’une pompe à chaleur et d’un ballon de stockage d’eau qui capte l’air ambiant de votre logement ou l’air extérieur pour en extraire les calories et chauffer l’eau sanitaire que vous consommez.

Principe de fonctionnement d’un chauffe-eau thermodynamique

La pompe à chaleur intégrée au chauffe-eau thermodynamique dispose d’un ventilateur qui aspire l’air ambiant pour chauffer le fluide frigorigène circulant en circuit fermé. L’air quitte ensuite la pièce ou la maison après en avoir extrait les calories. Lorsque le réfrigérant se réchauffe, il passe d’un état liquide à un état gazeux, et ce gaz peut être comprimé dans un compresseur pour augmenter sa pression et sa température. La chaleur du liquide est ensuite transférée via un échangeur de chaleur au réservoir de stockage d’eau, qui chauffe l’eau sanitaire. Enfin, en se refroidissant, le liquide retrouve sa forme liquide et un nouveau cycle de chauffage peut commencer. Le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique repose en grande partie sur une source d’énergie renouvelable (l’air), ce qui donne accès à diverses aides et subventions. Vous pouvez bénéficier de ces aides seulement si vous faite appel à un plombier chauffagiste professionnel.

Un chauffe-eau thermodynamique a besoin d’une certaine quantité d’air pour bien fonctionner

Le fluide frigorigène circulant dans la pompe à chaleur reste sous forme liquide jusqu’à -5°C. De cette façon, tout l’air à des températures plus élevées peut le faire entrer à l’état gazeux, ce qui produit de l’eau chaude. Il est idéal pour capter l’air de votre habitation, notamment dans les pièces de service comme la buanderie ou la salle de bain. Cependant, le volume d’air de la pièce choisie doit être d’au moins 20 m³ pour que l’appareil fonctionne correctement, soit une surface de (minimum) 10 m². A noter que vous pouvez parfaitement installer le chauffe-eau thermodynamique dans une pièce plus petite et capter l’air dans une pièce attenante plus adaptée si l’air de la pièce en question est aspiré via un conduit, même si cette solution est plus coûteuse.

Résistance électrique supplémentaire pour les heures de forte consommation

L’avantage d’un chauffe-eau thermodynamique emprisonnant l’air intérieur par rapport à d’autres solutions d’énergies renouvelables, comme un chauffe-eau solaire, est qu’il fonctionne hiver comme été sans être affecté par les saisons et les intempéries. Si la demande d’eau chaude est plus élevée que d’habitude, par exemple si vous recevez des invités pendant quelques jours, la résistance électrique dans le ballon de stockage prendra le contrôle. Ce système d’appoint associé au chauffe-eau thermodynamique garantit que vous ne manquerez jamais d’eau chaude sanitaire (ECS). Bien sûr, il est conseillé de dimensionner correctement l’équipement afin de ne pas utiliser la résistance en permanence, ce qui entraînerait une augmentation de la consommation électrique et une réduction des économies d’énergie.

Chauffe-eau thermodynamique : installation facile et illimitée

Contrairement à une pompe à chaleur géothermique, un chauffe-eau thermodynamique doit être installé dans votre logement sans nécessiter de travaux sérieux ni de démarches administratives préalables. Cependant, un espace de 10 m2 doit être prévu pour un fonctionnement optimal. Le chauffe-eau avec la pompe à chaleur et un réservoir de stockage de grande capacité va directement au sol, généralement sur socle, occupant un minimum d’espace. Il n’y a que peu de restrictions sur la quantité d’air (20 m3 d’air mélangé). De plus, le chauffe-eau thermodynamique est relativement silencieux puisque les derniers modèles n’émettent pas plus de 40 décibels en fonctionnement, ce qui équivaut à un lave-vaisselle. Cependant, ce n’est pas un silence parfait, ce petit inconvénient doit être pris en compte lors de l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique.

L’emplacement du chauffe-eau thermodynamique est un critère important

Dans la grande majorité des cas, les particuliers utilisent l’air ambiant de la pièce dans laquelle est installé le chauffe-eau thermodynamique. Cependant, cette technique présente un petit inconvénient, car elle réduit la température ambiante de plusieurs degrés en extrayant l’énergie calorifique de l’air, ce qui peut entraîner une augmentation de la consommation de chauffage et un léger désagrément. Ce problème peut être contourné :

  • Soit en installant le chauffe-eau thermodynamique dans une pièce non chauffée mais à proximité d’une pièce chauffée ;
  • Soit en raccordant le chauffe-eau à la VMC de votre logement. Ainsi, l’air utilisé par le chauffe-eau thermodynamique provient de l’air extrait au niveau des bouches d’aération. Cependant, avec cette solution, les travaux seront plus importants et donc mieux adaptés dans le cadre d’une rénovation lourde.

Connexion

Connexion